Contactez nous au: +33 (0)9 70 460 949
Adresse email
Mot de passe
Adresse email
Mot de passe

Porc-epics

  • Les porcs-épics

    Parmi toutes les espèces qui vivent en Toscane, le porc-épic peut s’avérer être le plus agressif. Sa mauvaise vue l’incite à attaquer d'abord et discuter ensuite. Les porcs-épics sont surtout actifs la nuit, mais s'il arrive d'en repérer un de jour, il vaut mieux le laisser tranquille. Un comportement agressif se traduit par des grognements, un trépignement des pattes et un claquement des épines sur sa queue.

    Dans une région d’une telle renommée, personne ne s’est sans doute jamais rendu en Toscane pour passer des vacances à observer les porcs-épics. Mais, en réalité, c'est tout aussi bien. Pour les visiteurs avides de découvrir la faune locale, apercevoir une de ces créatures à l'assurance tranquille est une merveilleuse surprise. Les istrici, quant à eux, cherchent plutôt la tranquillité et aiment rester discrets, si cet adjectif peut s'appliquer à une créature dont le dos est couvert d'épines noires et blanches. Menacés uniquement par les prédateurs les plus téméraires, ils continuent à vaquer à leurs occupations, dans lesquelles ils sont experts : parcourir les pinèdes et les terres agricoles en faisant preuve d'une ingéniosité caractéristique des rongeurs.

    Ces animaux discrets sont plus actifs entre le crépuscule et l'aube, lorsque leur ouïe fine, leurs pattes sensibles et leur sens de l'odorat extrêmement développé sont plus utiles que la vue, en particulier dans les terriers et les broussailles qu'ils aiment tant. De nature calme et insouciante, ils ont tendance à se déplacer tranquillement sans précipitation ; toutefois, s'il vous arrive de les apercevoir au moment le plus impressionnant, à savoir lorsqu'ils s'apprêtent à lancer leurs épines en signe de défense, il est sans doute plus prudent de regagner votre voiture...

    La population de porcs-épics à crête établie en Toscane est composée des descendants des premiers couples importés d'Afrique par les Romains de la Rome antique, qui comptaient s'en régaler. Aujourd'hui, ce sont plutôt les porcs-épics qui se régalent, et quittent parfois leur antre pour réaliser des raids alimentaires de plus de 10 kilomètres, à la recherche de fruits tombés ainsi que de graines et d'insectes. Leur penchant pour les racines et tubercules, combiné avec leur capacité à creuser des tunnels sous les clôtures, irritent profondément les jardiniers de la région, et même si les porcs-épics font moins de ravages que les sangliers, ils partagent un goût célèbre pour le Chianti, tout du moins ses raisins.


Expérimentez une véritable visite de la Toscane avec

Nous contacter
Recherche
Sauvegarder comme marque-page
To Toscane sur Facebook