Contactez nous au: +33 (0)187210355
Adresse email
Mot de passe

Le top 10 des choses à faire

Contrairement à la plupart des villes toscanes, le centre religieux de Pise n’est pas protégé par des fortifications et ne se trouve pas non plus dans le vieux centre, mais il est cantonné dans la zone nord de la ville. Les bus déposent les visiteurs à la journée sur le Campo Dei Miracoli, le « Champ des Miracles » dont la priorité majeure est de prendre des selfies devant la Tour de Pise. Gardez-en un peu pour le reste de la ville de Pise, qui est pleine de surprises.

Le top 10 des choses à faire

La Tour Penchée de Pise – une merveille du monde

L’inclinaison de l’emblème de Pise est vraiment effrayante, mais elle l’est bien moins que jadis. La tour est maintenant inclinée à 5 ° de l’axe vertical et reste debout parce que son centre de gravité se trouve à l'intérieur du périmètre de sa base. Le sous-sol instable qui sert de fondement à la Piazza dei Miracoli a causé l’inclinaison et l’affaissement vertigineux de tous ses bâtiments. En entrant dans la tour, sur votre droite, vous verrez une pierre datée de 1173 avant J.-C., lorsque les travaux de construction commencèrent sur le Campanile. Mais ces travaux furent stoppés au troisième étage, parce que le bâtiment commençait déjà à s'effondrer. Un siècle plus tard, trois étages supplémentaires furent ajoutés, délibérément construits afin de s'incliner dans la direction opposée, de telle sorte que la tour montrait à la fois une torsion et une inclinaison. En 1989, la tour était tellement inclinée qu’elle menaçair de s'effondrer. Elle fut rapidement fermée au public, et une équipe internationale d'ingénieurs a passé les deux décennies suivantes à se battre pour la sauver. Au cours de la première phase, achevée en 2001, la tour a été redressée de 40 cm pour éviter son effondrement imminent. En 1992, on y plaça une ceinture d'étriers en acier, rattachés à un astucieux système de contrepoids. Un an plus tard, les cloches furent réduites au silence à cause de l'effet dommageable des vibrations de ces dernières sur l'édifice. En 2011, la tour penchée fut rouverte, mais, étant donné les défis complexes auxquels elle fait face, dire que la tour est en sécurité pour toujours équivaudrait à défier le destin. Le meilleur endroit depuis lequel admirer pour la première fois cette tour du XIIe siècle est à travers la voûte de la Porta Santa Maria, également connue sous le nom de Porta Nuova. Quand le soleil brille, sa blancheur éblouit ; quand il pleut, elle scintille.
Détails pratiques : les visites sont restreintes à seulement 45 personnes à la fois – les enfants de moins de 8 ans ne sont pas autorisés à y entrer ; les mineurs doivent être accompagnés d’un adulte. Réservez par avance en ligne ou, à votre arrivée, dirigez-vous directement vers une billetterie pour réserver un créneau de 35 minutes. La montée est assez ardue, avec 251 marches. Vous pouvez emmener un appareil photo avec vous mais tous les sacs doivent laissés à la consigne gratuite, juste à côté de la billetterie principale.

En savoir plus

Duomo – le prototype des cathédrales toscanes

Le Duomo, rayé comme un bonbon, était jadis le prototype de toutes les cathédrales romanes toscanes, avec ses bandes de couleurs contrastantes, ses arcades aveugles, sa galerie à colonnades et la géométrie de ses marqueteries de marbre. Le choix talentueux d’un espace théâtral était l’une des caractéristiques du style Pisan : à Pise, les principaux bâtiments font partie d’un tout, homogène et unifié, positionnés telles les pièces d’un jeu d'échecs. La République Maritime de Pise était une puissance du XIe siècle, commerçant avec l'Europe du Nord et le monde musulman. En conséquence, le style Pisan est hybride et glorieux : mélange entre l’austère roman normand, inspiré de l’esthétique sicilienne et maure, et l’affection toscane pour le marbre. Pourtant, la disposition géométrique pittoresque du marbre multicolore est essentiellement d’inspiration Toscane. La palette de couleurs contraste avec le marbre blanc de Carrare, le marbre rose pâle de la Maremme et le vert foncé de Prato. La Cathédrale, construite entre 1068 et 1118, est l'un des monuments italiens majeurs. Sa belle façade en marbre blanc est ornée de mosaïques, de marqueteries en marbre et de pierres de verre. Ses portes en bronze du XVIe siècle sont encadrées et dynamisées par des animaux. La majesté de son intérieur émane de sa forêt de piliers s'élevant jusqu’aux arches de pierre blanche et grise, du mélange coloré des peintures de l'autel et de la mosaïque absidale de Cimabue, datant de 1302. Le magnifique pupitre en marbre de Giovanni Pisano (1301 – 11) est un vrai chef-d'œuvre, soutenu par des prophètes et des figures allégoriques, avec ses tableaux spectaculaires illustrant des scènes de la vie du Christ. Suspendue à l'arche du grand dôme, vous verrez la Lampe de Galilée, surnommée ainsi en raison de son mouvement pendulaire qui aurait inspiré Galilée dans sa découverte de la rotation de la terre (en réalité, la lampe n'était pas là du temps de Galilée).
Détails pratiques : même si l’entrée est gratuite, vous aurez besoin d’un ticket d’entrée d’un autre monument de la place pour rentrer, ou d’un pass pour une durée déterminée que vous pourrez vous procurer à la billetterie qui se trouve derrière la Tour de Pise.

En savoir plus

Battistero – Le plus grand baptistère de l’Italie

Le Battistero trône également sur le Campo dei Miracoli, une vraie Place des Miracles ; c’est le plus grand baptistère d’Italie. Commencé en 1152, il fut rénové par Nicola et Giovanni Pisano un siècle plus tard, construit dans le même style pisan-roman utilisé pour la Cathédrale. Ce monument rond et arqué est richement décoré de niches et de statues de saints. L’intérieur est bien plus sobre, mais il compte un grand trésor : le pupitre hexagonal de Nicola Pisano, datant de 1260, gravé de scènes de la vie du Christ. Cette œuvre d’art est clairement influencée par l’art romain ancien, notable en particulier par le sarcophage romain du Camposanto (voir ci-dessous). Marie, par exemple, est dotée son long cou, son voile et des boucles typiquement utilisés dans les portraits romains des matrones d’âge mur. Si vous avez de la chance, et entendre lors de votre visite une démonstration de l’acoustique remarquable du Baptistère par l’un des gardiens. Si l’on y chante quatre notes individuelles (ou plus), le long écho leur permet de se superposer jusqu’à avoir un accord complet qui résonne étrangement en faisant le tour du dôme.

En savoir plus

Camposanto – le cimetière le plus joli au monde ?

Les trésors du Campo dei Miracoli sont à leur apogée avec le Camposanto, un magnifique cloître en marbre blanc, gravé de scènes mythologiques qui ont inspiré les pupitres de Nicola et de Giovanni Pisano. Ce cloître est pavé des pierres tombales de Pisans médiévaux, gravés avec leurs armoiries ou leurs outils de travail. Pour les marchands pisans, c’était à la mode de se faire ramener en bateau des sarcophages romains de la Terre Sacrée ou d’Afrique du Nord pour leur servir de tombe. Inspirés par les scènes de bataille réalistes gravées sur ces antiques tombes en marbre, les Pisans en ont fait leur propre interprétation : de beaux pupitres sculptés avec des scènes dramatiques et surpeuplées de la vie du Christ, qui peuvent également être observés dans la Cathédrale, tout comme dans l’Église de Sant’Andrea à Pistoia. En outre, les fresques endommagées par les bombes incendiaires de la Deuxième Guerre Mondiale ont été restaurées à leur emplacement d’origine. On y trouve notamment une triste série d’images (1360–80) inspirées de la Peste Noire, sur les thèmes du Jugement Dernier et du Triomphe de la Mort.

Apprenez-en plus sur les fresques du Camposanto en traversant la place pour rejoindre le Museo delle Sinopie. Les fresques étaient ainsi créées en fixant une esquisse sur la sous-couche de plâtre, en utilisant de la peinture rouge (appelée sinopia parce que le pigment utilisé venait de Sinop au bord de la Mer Noire). Quand la fine couche finale de plâtre blanc était appliquée, le croquis teinté de sinopia transparaissait et servait de guide aux artistes, leur permettant de terminer la fresque en couleurs.  L’incendie qui a suivi le bombardement de Camposanto détruisit ou endommagea quelques-unes des fresques, mais ce désastre eut un côté positif. En sauvant les fresques, les sauveteurs trouvèrent les immenses sinopie (croquis préliminaires) qui se trouvaient sous les fresques – et ils ont maintenant pu être restaurés.

En savoir plus

Museo dell’Opera del Duomo – Le Musée de la Cathédrale

La dernière pièce du puzzle se trouve au Museo dell’Opera del Duomo – le Musée de la Cathédrale. Ce musée cherche à donner une vue d’ensemble du Campo dei Miracoli, comprenant une chronologie qui commence en 1064, avec le début des travaux de la Cathédrale, suivis par ceux du Baptistère en 1154, du Campanile en 1173, et du Camposanto un siècle plus tard, en 1277. Cette courte période semblable à des feux d’artifices fut suivie d’un rapide déclin, alors que le port de la ville s’envasait. Dès 1406, la cité avait été conquise par Florence et elle était sur le point d’être éclipsée d'un point de vue culturel, par la détermination de Florence de construire des monuments encore plus gros et audacieux. Le musée regorge de sculptures et de tableaux du XIIe au XVe siècle. La Vierge et l’Enfant (1299) en ivoire de Giovanni Pisano en est une pièce maîtresse, utilisant la forme naturelle des défenses en ivoire pour donner à la Vierge sa posture si naturelle. On y trouve des maquettes de démonstration des techniques de construction du dôme du Baptistère et d’explication des techniques de marqueterie du marbre utilisées pour réaliser la décoration extérieure, complexe et délicate, des bâtiments. Le clou du spectacle reste encore son cloître ombragé, avec une vue spectaculaire sur la Tour de Pise et la Cathédrale.

En savoir plus

Expérimentez une véritable visite de la Toscane avec

Siena Palio Balcony Access

Experience the world's oldest horse race in an exclusive location: a balcony in the San Martino bend!

The experience includes the access the this exclusive balcony with standing places (max 36) and appetizer buffet, from there you will enjoy the medieval historical parade and horse race.

dès 550 Euro

Private Pisa and Tuscan Towns Shore Excursion from Livorno

Enjoy a day exploring the landscapes and artistic small towns that Tuscany can offer, you will visit: Pisa, San Gimignano and Siena.
Full day shore excursion with a private English-speaking driver upgradable with a local private licensed guide.
Wine Tasting in the Tuscany countryside included!
Pickup and drop-off will be at the port of Livorno, right outside your ship.

Worry-free Shore Excursion: We will ensure your timely return to the Livorno Port for this activity. In the rare event your ship has departed, we will arrange for transportation to the next port-of-call. If your ship is delayed and you are unable to attend this activity, your money will be refunded. See our terms and conditions for full details.

dès 130 Euro

Excursion au Palazzo Vecchio et à la Tour d'Arnolfo à Florence avec option de dîner ou apéritif

Découvrez l'un des plus extraordinaires trésors de Florence, le Palazzo Vecchio, au coucher du soleil lors de cette visite d'une heure et demie. En compagnie d'un guide professionnel, partez à la découverte de l'ancien centre de la puissance florentine et admirez ses salles remplies d'œuvres d'art et l'impressionnante Salle des Cinq-Cents. Admirez ensuite Florence au coucher du soleil en visitant le toit bordé de créneaux et choisissez éventuellement de monter au sommet de la Tour d'Arnolfo, pour découvrir un panorama fascinant. Optez pour un surclassement pour ajouter à votre visite un « Aperitivo » (un verre de vin et des en-cas) ou un dîner sur la Piazza della Signoria. Le nombre de participants à la visite du palais est limité à 25 personnes pour une visite plus personnalisée.

dès 39 Euro

Private Transfer Service from Florence to Portofino or Santa Margherita Ligure

  • Meet your Driver at  your address in Florence (or Florence Central SMN Station) or Florence Airport (or Portofino or Santa Margherita Ligure)
  • Welcome sign with your name
  • Transfer service between Florence and Portofino or Santa Margherita Ligure (or viceversa)
  • Mercedes/Audi sedan or Minivan Mercedes/W/GM/Opel/Ford
  • English speaking driver
  • Drop off directly at your address
  • Option: time to stop in Pisa (45 minutes)

dès 95 Euro
Recherche de villas